CARNET DE TIR

Le dispositif du Carnet de Tir (Certificat de capacité et d’assiduité) fait suite au décret du 30 Juillet 2013 qui fixe les conditions de validation de celui-ci.

Il s’adresse aux personnes désirant acquérir des armes de                                   ou déjà titulaires d’une autorisation de détention d’arme à titre sportif.

Les tireurs peuvent se le procurer auprès de leur club.

Deux phases sont nécessaires pour l’obtenir:

  • Première phase

Valider un questionnaire à choix multiple                 par une note minimale de 12/20 et qui comporte des questions éliminatoires (sécurité). Il permet ainsi de vérifier les connaissances des tireurs sur le respect des différentes règles et comportements de sécurité dictées par la FFTir.

Il s’effectue sous le contrôle du président ou d’une personne désignée par lui (de préférence  reconnue par la FFTir comme animateur, initiateur……..).

A la suite des résultats, le président du club ou son représentant désigné conserve le QCM (archivage), complète une partie du « Carnet de Tir » pour la validation du QCM en y portant la date de réussite et sa signature tout en s’assurant de la présence de la photographie du tireur. Il appose alors le cachet du club sur le « Carnet de Tir » et la photo.

IL EST OBLIGATOIRE CAR IL CONDITIONNE UNE POSSIBLE DEMANDE D’AUTORISATION D’ACQUISITION D’ARME CLASSEE EN CATEGORIE « B ».

CE DOCUMENT AVEC LES AUTRES TITRES DE TRANSPORT EST CONSEILLE POUR TOUT TRANSPORT D’UNE ARME DE CATEGORIE « B » DU DOMICILE AU STAND DE TIR. IL DOIT POUVOIR ÊTRE PRESENTE POUR TOUTE REQUISITION DE LA POLICE, GENDARMERIE OU DES DOUANES.

  • Deuxième phase

Elle est constituée par la validation d’une séance contrôlée sur la pratique du tir sportif effectuée sous le contrôle du président ou d’une personne désignée par lui (de préférence  reconnue par la FFTir comme animateur, initiateur……..).

Pour y participer le tireur doit avoir en sa possession sa licence en cours de validité et son carnet de tir.

Cette séance s’effectue sur des cibles (papier, métallique ou d’argile) avec un minimum de 40 coups. Une fois le tir effectué, la validation est donnée par le responsable du contrôle qui renseigne le carnet de tir en y apposant la date, son nom, sa signature et le cachet du club.

Le tireur doit, sur une période de douze mois, faire au moins trois séances contrôlées qui doivent obligatoirement être espacées d’au moins deux mois.

Rappel sur le CARNET de TIR